Nouveau site adapté pour la lecture sur tablette et iphone

5 salles, 5 professeurs diplômé d'état

Histoire du club d'antibes



C'est dès 1948 que cette discipline va lentement commencer à se répandre dans toutes les villes de France grâce en grande partie au prestige des premiers dirigeants de la fédération (entre autres, les savants atomistes Paul Bourguet-Manoury et Frédéric Joliot-Curie).
A cette époque, la ville d'Antibes abritait dans le Fort Carré un centre d'entraînement militaire pour les activités physiques, et parmi ces activités se trouvait le Judo.



1948 : La présence des formateurs au Fort-Carré


Judo club Antibes


En 1948, le Fort-Carré est utilisé par le Bataillon de Joinville, qui structurait l'ensemble du sport de haut niveau en France à cette époque, comme centre national d'entraînement pour les sports de combat (nom officiel : l'ENEPM).
L'un des responsables de l'enseignement, spécialisé dans le Judo, se nomme Bernard Midan. Celui qui sera l'un des 3 premiers 8ème Dan de France est alors un jeune instructeur âgé de 30 ans qui a déjà été champion de France individuel et par équipe. Il développe la section Judo au point que le Fort-Carré sera le plus grand club de France à l'aube des années 50. Puis Bernard Midan sera le créateur du Judo Club du Rhône à Lyon, qui comptera plus de 1000 licenciés, avant de revenir s'installer à Antibes pour représenter la Fédération Française de Judo en tant que Conseiller Technique Régional, puis Inter-Régions de 1964 à 1985.
Jusqu'à sa disparition en 1996, il restera la figure tutélaire de tous les judokas du département des Alpes Maritimes et une des plus grandes figures du judo français. Unanimement respecté pour ces connaissances et ses qualités morales, c'est lui qui est le principal responsable de la création au niveau national d'un Code Moral qui lui valut d'être distingué par l'Association International pour le fair-play, à l'UNESCO.

1958 : naissance du Judo Club Antibes


judo antibes : 1958, les débuts


Un des moniteurs de l'ENEPM du Fort-Carré, Monsieur Vimieux, créa le premier club de judo de la commune en 1958. A cette époque, le judo restait un sport d'initiés, avec un très petit nombre de ceintures noires (il y en a 38.000 aujourd'hui en France) que l'on appelaient respectueusement " Maître ". Les entraînements s'effectuaient sur des surfaces d'une soixantaine de mêtres carrés et ne concernaient que des adolescents et des adultes.

1962 - La création du Dojo Municipal

En 1962, la mairie d'Antibes, sensible aux qualités pédagogiques du Judo, décida d'en favoriser son enseignement en créant le dojo municipal afin que tous les enfants de la commune puisse pratiquer ce sport, un des seuls systématiquement recommandés par les médecins, avec la natation et le football.

1989 - La Création du Dojo du Vieil Antibes


Enfin, en 1989, 2 jeunes professeurs, Joseph Beltrando et Walter Cardinali, se lancèrent eux aussi dans l'aventure en créant le Dojo du Vieil Antibes, qui devint très rapidement le club le plus important en nombre de licenciés Judo et qui progresse d'année en année. Malgrè le départ d'un des deux fondateurs pour le Brésil, le DVA reprend le nom mythique du Judo Club d'Antibes.
AUJOURD'HUI : Plus de 500 licenciés font du Judo Club d'Antibes le second club du département et l'un des premiers de France.

Judo Club Antibes aujourd'hui


Le JCA développe des relations avec les principaux Club de la Région ainsi que d'autres grands clubs en France (l'US Orléans) et à l'étranger.

L'équipe du JCA propose également des stages et animations pour tous en développant l'esprit associatif et la convivialité.




DEMAIN : Que souhaiter de plus ?



Bien sûr, voir une augmentation continue du nombre de ses adhérents.
Le Judo Club Antibes affiche une préférence pour l'apprentissage d'un état d'esprit plutôt que dans celui d'une recherche exclusive de résultats en compétition

En tant que club municipal, le Judo Club Antibes est profondément impliqué dans la politique sportive de la commune, dont la priorité affichée est la richesse de la formation proposée aux enfants.

 

FEDERATION FRANCAISE DE JUDO

Le club est affilié à la ffjda ce qui permet à nos judokas de participer au compétitions officiels.

site ffjda